Comment jouer au Poker Omaha ?

4 cartes en main, la révolution de l’Omaha

Dans le grand monde du poker, il y’en a véritablement pour tous les goûts, car il existe de nombreuses manières différentes de jouer, du plus populaire Texas Hold’em jusqu’au plus étrange Badugi en passant par le plus coquin Strip Poker. Mais s’il ne devait en rester qu’un, ce serait sans aucun doute le Texas Hold’em qui serait privilégié, car il est le mode de jeu pratiqué dans les plus grands tournois de la planète aussi bien que dans la plupart des parties entre amis. Les règles du Texas Hold’em sont ainsi les plus connues mondialement et les plus usitées. Mais il existe une autre variante qui regroupe de nombreux adeptes à travers le monde, et si cette manière de jouer est moins médiatisée, elle n’en est pas moins intéressante, il s’agit de l’Omaha. Voici donc ici une explication des règles de cette variante du poker.

Un système identique à une différence près

En début de partie, chaque joueur reçoit 4 cartes dans ses mains, ce qui représente là la première des différences fondamentales avec le Texas Hold’em où l’on ne reçoit que 2 cartes chacun. Ensuite, la partie suit le cours normal d’une manche de Texas Hold’em, avec le joueur situé à gauche du dealer devant mettre une demi-blind obligatoire et celui encore à gauche une full blind aussi obligatoire. Puis c’est au joueur encore à gauche de jouer, qui se retrouve avec 3 choix : soit se coucher s’il pense avoir des mauvaises cartes, soit miser la blind s’il veut voir le flop, soit relancer s’il vaut forcer d’autres joueurs à se coucher. Mais il est à noter qu’en Omaha, on joue en général en Pot Limit, à l’inverse du Texas Hold’em qui se joue en No Limit, ce qui veut dire que l’on ne peut pas miser plus que ce qui a déjà été misé par tous les autres joueurs combinés. Impossible donc de faire tapis quand on veut comme c’est le cas dans le Texas Hold’em.

La partie suit ensuite le même déroulé habituel, avec 3 cartes au flop puis un nouveau tour de mise et de relance, l’arrivée d’une quatrième carte, la turn, suivie d’un nouveau tour de mise, puis la découverte d’une cinquième et dernière carte, la river, avant un ultime tour de mise. Le classement des mains est similaire à celui du Texas Hold’em, et se classe ainsi de la main la plus faible à la main la plus haute : Carte Haute – Paire – Deux Paires – Brelan – Quinte – Couleur – Full – Carré – Quinte Flush (Quinte + Couleur).

Le champ des possibles s’ouvre

Mais c’est au moment de découvrir les cartes, s’il reste encore plus d’un joueur en jeu, que la seconde et la plus importante des différences avec le Texas Hold’em apparaît. En effet, en Hold’em, on dispose de 7 cartes (2 dans sa main et 5 sur la table), et on peut les utiliser comme bon nous semble pour former notre jeu avec nos 5 meilleures cartes. Mais en Omaha, on a 9 cartes (4 dans les mains et 5 sur la table), mais il faut absolument utiliser 2 cartes de celles qui sont dans sa main (pas une de plus, pas une de moins) et 3 cartes de celles qui sont face visible sur la table (pas une de plus, pas une de moins) pour constituer son jeu de 5 cartes.

Un bon jeu ? Pas tout à fait Photo par Lee Davy/ CC BY 2.0

On voit donc là très bien que les combinaisons sont bien plus nombreuses et complexes en Omaha, et qu’il s’adresse donc à des joueurs qui connaissent déjà le Texas Hold’em et qui souhaitent compliquer un peu le tout et rendre le jeu encore plus challengeant. Un bon exemple valant mieux que de longs discours : imaginons un flop avec 4 carreaux sur la table, si vous ne disposez que d’un seul carreau dans votre main, vous ne pourrez pas annoncer une couleur, alors que cela aurait été possible en Texas Hold’em.

L’inverse est aussi vrai : si vous avez 4 carreaux dans votre main, ce qui peut paraître un très bon jeu, cela ne sera en vérité pas tant utile que ça, car il vous faudra toujours 3 carreaux supplémentaires dans le flop, et non 1 seul, pour bénéficier d’une couleur. Mieux vaut donc 2 cartes de signes différents si l’on recherche une couleur.

Bien que toujours bien moins populaire que le Texas Hold’em, l’Omaha peut désormais se jouer sur la plupart des sites de poker en ligne et même à travers de nombreuses compétitions dédiées. C’est une variante encore plus riche du poker, qui s’adresse d’abord aux connaisseurs de ce jeu, avec un système similaire aux variantes les plus connues, mais avec deux différences primordiales : 4 cartes en main, et l’obligation d’utiliser 2 cartes de sa main et 3 cartes du flop pour constituer son jeu.